Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : VESPANNIE
  • : Bonjour ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite... Ce blog est fait pour partager avec vous mes passions pour les loisirs créatifs (broderie, scrap, pergamano, peinture...) mais aussi pour les balades à Vespa dans notre beau département du Tarn&Garonne... J'y parle aussi de mes lectures... Son nom sonne comme le nom d'un pays du nouveau monde : celui de la retraite et ses menus plaisirs. Merci de me laisser une petite trace de votre passage grâce aux commentaires !
  • Contact

Où me trouver...

 

l'annuaire des piquées du fil


Pour me contacter

boitelettrepetite.gif
Cliquez sur l'image
pour m'envoyer
un email

Mes U.F.O. (ouvrages inachevés)

 

- Châteaux en Espagne S.A.L. de Papillons créations

 

17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:59

Ma fille et moi, attendions avec impatience d'arriver à concilier disponibilité, forme, météo, pour nous organiser une nouvelle rencontre estivale à Vespa.

La journée d'hier fut le moment propice pour nous fixer rendez-vous à St Sulpice La Pointe pour une nouvelle balade à la recherche de pigeonniers. (Comme ils ne sont pas dans le Tarn et Garonne, ils apparaîtront sur ce blog)

De St Sulpice, nous avons pris la direction de St Lieux les Lavaur, puis Giroussens et Briatexte. C'est à la sortie de Briatexte, en bordure de la route vers Graulhet, que nous nous sommes arrêtées pour photographier celui-ci :

"Concentration Vespa" 3ème année...

N'est-il pas magnifique ? La lumière, en cette fin de matinée, était plutôt favorable pour faire ressortir son élégance et la beauté de ses briques foraines.

Nous avons poursuivi notre route jusqu'à Graulhet. Nos estomacs commençaient à crier famine et nous nous sommes donc installées sur un banc pour manger, à l'ombre sur la place de la mairie.

"Concentration Vespa" 3ème année...

Nous avions pour compagnie, un couple de palombes dans les branches des platanes et trois messieurs qui tenaient conciliabules en langue étrangère, qui nous ont demandé d'être prudentes sur la route, lorsque nous sommes reparties...
"Bien sûr que nous sommes prudentes ! Bonne fin de journée messieurs !"

Et nous avons repris notre quête... quasiment dans la ville.
Bien qu'ayant tourné plusieurs fois dans le quartier de l'Hôpital, nous n'arrivions pas à trouver le pigeonnier d'En Gach. Sans doute se cache-t-il à l'intérieur d'un parc et nous n'avons pas su le voir ! Quand tout à coup, j'aperçus celui-ci de type castrais, loin derrière un grillage :

"Concentration Vespa" 3ème année...

Désolée, je lui ai coupé la tête... l'épi de faîtage, n'apparaît pas bien ! Bon pas grave.
Ensuite, nous avons cherché derrière la zone industrielle, les pigeonniers de Carivel et du Sirou. Malheureusement, nous sommes passées devant la propriété du nom de Carivel sans rien voir, mais nous nous sommes rattrappées en trouvant le beau pigeonnier-tour du Sirou :

"Concentration Vespa" 3ème année...

Nous avons traversé le Dadou pour voir celui de Lézignac, mais là encore : chou blanc !
Tout semble abandonné autour du château du même nom, l'herbe haute a envahi l'allée et bien que la grille soit entrouverte, aucun passage possible... Nous nous sommes contentées de photographier ce pied de mulet au lieu-dit "La Galinette", en assez piteux état et qu'une bonne rénovation pourrait transformer en gîte bien sympa !

"Concentration Vespa" 3ème année...

Après avoir retraversé le Dadou avec l'intention de trouver le pigeonnier de La Parracharié, nous sommes arrivées au lieu-dit "La Bousquètarié" où nous avons vu ces deux pieds de mulet dont l'un est habité :

"Concentration Vespa" 3ème année...
"Concentration Vespa" 3ème année...

Demi-tour pour essayer de rejoindre le lieu-dit recherché, et là, stupeur et déception, à La Parracharié, il ne reste plus que les 4 piliers ! Quel dommage, à moins de trouver quelque information dans de vieux documents, nous ne saurons pas à quoi il ressemblait...

"Concentration Vespa" 3ème année...

Le soleil commençait à taper fort sur nos têtes et sous nos vestes de "motardes", nos tee-shirts étaient plus que moites ! Bon, mais avec tout ça, nous n'avons toujours pas vu le plus beau des pigeonniers graulhetois ! Et si nous allions nous renseigner auprès de l'office de tourisme pour savoir où il se cache ?
Aussitôt dit, aussitôt fait ! Mais pas facile de trouver l'OT !

Munies d'un plan et de quelques explications complémentaires, nous n'allions pas tarder à découvrir cette petite merveille :

"Concentration Vespa" 3ème année...

Bon, et maintenant, que faisons-nous ?
Je ne me sentais plus le courage de pousser jusqu'à Lombers comme je le pensais au départ... J'allais me retrouver à plus de 100 km de chez moi et j'allais devoir faire seule le trajet de retour... Je viendrai une autre fois, visiter votre musée, Mr Michel Lucien.
"- Et si nous allions à St Paul Cap de Joux ? Il y a encore de beaux pigeonniers par là-bas ! Ca nous rapprocherait toutes les deux de nos points de retour...
- Ok ! Allez, on y va !"

Une route très sinueuse et très valonnée nous a amenées jusqu'à cette petite ville et nous avons pu aller voir de près le pigeonnier de type castrais qui se trouve à la sortie du village, au lieu-dit "Le Pont" (merci Miss pour ces précisisions) :

"Concentration Vespa" 3ème année...

Nous avions de plus en plus chaud et à chaque arrêt, il nous tardait d'enlever casque et veste !

"Concentration Vespa" 3ème année...

Et si nous allions boire un pot quelque part ?... De retour dans le centre, zut et zut, le seul bar de la ville est fermé ! Bon alors on fait quoi ? Et si nous allions jusqu'à Lavaur ? En avant !

Un peu avant d'arriver à Lavaur, nouvelle halte au lieu-dit "Les Riols" pour photographier un dernier pigeonnier :

"Concentration Vespa" 3ème année...

Surmonté de son clocheton d'ardoises, je le trouve bien beau lui aussi !

Nous nous sommes installées à la terrasse d'un café à Lavaur et après nous être rafraîchies un peu, nous avons dû nous dire au revoir et repartir chacune de notre côté.
Le ciel s'était couvert et un orage menaçait de se déclarer rapidement... J'espèrais bien pouvoir arriver chez moi avant que les nuages ne lâchent leurs averses ; mais non, je ne suis pas totalement passée au travers, j'ai essuyé quelques gouttes, mais ouf ! pas de quoi me faire ralentir ou m'arrêter !

Encore une bien belle balade à deux ! Merci ma Miss pour ces moments de pur bonheur partagé ! Merci la Vie de m'avoir fait naître à une époque où la femme n'est pas obligée de se tenir aux fourneaux et peut profiter des libertés actuelles et merci mon petit mari de me laisser partir ainsi sur mon scooter !

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Très belle ballade! Je suis allé également vers Lavaur et St Férréol en juin. Les routes du Tarn sont bien adaptées pour nos "guêpes".
Répondre
F
Merci Phil de ta visite et ton gentil commentaire.<br /> Peut-être aurons-nous l'occasion de nous croiser sur les routes alors...
M
Je allée revoir ta 2ème &quot;concentration Vespa&quot; c'est vrai qu'il est beau, j'avais oublié!<br /> Bonne semaine
Répondre
H
merci pour ce partage Annie , tu sais moi j' ai habité 8 ans lavaur et me suis souvent promener par là d' une part la route que tu as empreinte été ma route lorsque je revenais du tarn et garonne .<br /> quelle belle promenade avec ta fille belle sortie pour vous deux .<br /> bises<br /> hélène
Répondre
F
Oui Hélène, il y a la sortie qui est belle, mais aussi le temps partagé...<br /> Biz
E
Quelle belle balade, avec ta fille en plus... merci pour ces magnifiques photos, de bien beaux pigeonniers, je ne pensais pas qu'il en existait autant encore en bon état !<br /> bises et bonne soirée<br /> Denise
Répondre
F
Et oui Denise, nous partageons la même passion pour les pigeonniers (je devrais dire plutôt que c'est elle qui m'a donné ce goût) et pour le scooter (et là, je crois que ça vient de moi...)<br /> Ça nous donne des occasions de partage.<br /> Comme tu le vois sur les photos, de gros efforts sont faits pour conserver ce petit patrimoine de pays.<br /> Bises Denise !
I
toujours aussi beaux <br /> biz isa
Répondre