Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : VESPANNIE
  • VESPANNIE
  • : Bonjour ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite... Ce blog est fait pour partager avec vous mes passions pour les loisirs créatifs (broderie, scrap, pergamano, peinture...) mais aussi pour les balades à Vespa dans notre beau département du Tarn&Garonne... J'y parle aussi de mes lectures... Son nom sonne comme le nom d'un pays du nouveau monde : celui de la retraite et ses menus plaisirs. Merci de me laisser une petite trace de votre passage grâce aux commentaires !
  • Contact

Où me trouver...

 

l'annuaire des piquées du fil


Pour me contacter

boitelettrepetite.gif
Cliquez sur l'image
pour m'envoyer
un email

Mes U.F.O. (ouvrages inachevés)

 

- Châteaux en Espagne S.A.L. de Papillons créations

 

9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 10:02

Je viens de lire :

Bien que je sois quasiment à la retraite, le sujet continue de m'intéresser...
L'école a tellement évolué ces dernières années ! J'avais lu dans le magazine Prima, une présentation de cet ouvrage, avec le pour et le contre et cela m'a vraiment donné envie de le lire...

L'auteur y critique entre autre les 80 % de réussite au bac, idée démagogique qui laisse tout autant de jeunes sur la touche que du temps où le taux de réussite était de 20 % !

Je vous en livre quelques extraits qui vous donneront peut-être l'envie de le lire... 
- "On forme ainsi des générations de frustrés qui  revendiqueront leur formation Bac+3, tout en se voyant proposer des emplois subalternes."
- Cela fait presque 30 ans qu'il n'est plus question d'apprendre quoi que ce soit aux élèves -rien, en tout cas qu'ils n'aient sollicité. Toutes les instructions officielles, particulièrement en primaire, vont dans ce sens. L'apprentissage doit venir du désir d'apprendre -lequel est, on ne s'en doutait pas, spontané."
-"L'élève est en droit d'exiger un savoir. Et l'enseignant a le devoir de l'instruire. L'élève doit être pris au sérieux : il est là pour travailler. L'enseignant a le devoir de le faire trimer: il n'est pas là pour faire garderie - ni pour animer des débats, ou encadrer des travaux personnels pompés sur Internet."
- "L'élève n'est pas en classe pour s'exprimer. Il est là pour écouter, apprendre."

- "Je compris ainsi, dès le début des années 80, que l'école était la gare de tri des héritiers -les nantis d'un côté, les déshérités de l'autre. La promotion au mérite s'estompait déjà. Elle a presque aujourd'hui disparu, même à haut niveau..."
- "L'école lieu de vie, lieu d'envie, lieu de désir ? L'école fabrique désormais  à flux tendu des anabolisés de la pensée, gavés aux "activités", aux animations et aux sorties diverses, constamment stimulés à se disperser dans l'éphémère."
- "On n'apprend pas sans blessures-sa viedurant. La fragilité constitutive dont finissent par hériter la plupart des élèves, parce qu'ils ont été éduqués dans du coton, fait forcément l'affaire de ceux qui les exploiteront. Les remontrances des maîtres, les moqueries des camarades, le tête à tête avec les difficultés, fortifient le système immunitaire de l'intellect."

Il y critique également la création du collège unique, la supression de l'apprentissage précoce et la création de multiples filières préprofessionnelles, la réduction des connaissances littéraires et culturelles et explique comment notre système éducatif, tant envié par les autres pays, il y a quelques décennies se classe maintenant en queue de peloton des pays européens.
Voilà, j'espère vous avoir donné l'envie de le lire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Annie F. - dans LECTURES
commenter cet article

commentaires

F.Annie 26/09/2007 19:10

Oui, Marie-Rose, c'est vraiment super ! J'ai beaucoup apprécié cette rencontre sur le net, et son attitude confirme l'idée que je m'étais faite du personnage : quelqu'un de très généreux, modeste et ouvert aux autres !Chouette alors, je vais bientôt recevoir ta trousse ? Super, je m'en réjouis à l'avance.Ici, nous avons encore droit à quelques belles éclaircies mais le temps a nettement fraîchi ! Je vais donc mettre  une petite laine, mdr !...Et voilà encore une magnifique journée pleine de rencontres inattendues et de petits bonheurs !

mamyrose 26/09/2007 17:31

Tu as donc deviné de qui il s'agissait, super qu'un auteur s'attarde sur notre blog, j'ai eu également la joie d'avoir un commentaire par Bernadette Pécassou-Camebrac auteur(e) de "La belle chocolatière" et de la suite "Le bel italien" Naturellement ce sont des romans pas si sérieux que le tien, mais j'étais bien contente, dernièrement j'ai acheté "L'impératrice des roses" également d'elle, mais je ne l'ai pas encore lu...Et puis, bonne nouvelle, ma trousse est partie en prior, la postière m'a dit qu'il fallait compter de 2 à 4 jours, ici, il pleut, il pleut....c'est l'automne, amitiés sincères

L'auteur inconnu 24/09/2007 19:39

Bonjour!

Je suis l'un des auteurs dont vous vantez fort gentiment l'ouvrage dans votre chronique Lectures.
Je vous remercie bien vivement pour cette appréciation, qui me conforte et m'encourage.
Qui suis-je, parmi les heureux confrères que vous citez? Entretenons le mystère... Un indice, peut-être, à la manière des créateurs de mots croisés : "vide les golfes et remplit les baies".
Si vous trouvez, chère Annie, je me mets illico à la broderie!
Bien à vous,

L'auteur (momentanément inconnu.

Vespannie 25/09/2007 12:46

J'avoue que ma curiosité est piquée au vif et l'envie d'arriver à mettre quelqu'un de plus à la broderie (surtout si c'est un homme!...) excite mon envie de vous identifier, mon cher "auteur inconnu" ! mdr !Je n'ai pas encore résolu l'énigme donnée par la définition "vide les golfes et remplit les baies" et j'ai sollicité de nombreuses petites mains de mon forum préféré pour m'y aider !J'ai bien envie de croire que vous êtes Alain Dubos pour plusieurs raisons...La première, c'est que pour trouver mon modeste blog de brodeuse par un autre sujet que la broderie, il faut passer par un moteur de recherche et la seule recherche par laquelle on le trouve rapidement, c'est par "Constance et la ville d'hiver"...La deuxième, c'est la recherche de la réponse à l'énigme que vous m'avez posée... Dans vos romans, vous parlez bien de personnages qui ont quitté le golfe de Gascogne pour peupler les baies acadiennes, non ?Alors, quand est-ce que vous me montrez vos initiales brodées au point de croix ?

Annie 23/08/2006 19:31

Merci Bill d'être passée par là et de m'avoir donné ton point de vue.Bien sûr qu'il y a eu démission de bon nombre de parents qui comme tu le dis, font passer leurs loisirs avant l'intérêt de leur enfant. Bien peu de parents ne sont en mesure actuellement d'expliquer que l'école est plus importante que les loisirs...  et qu'en travaillant à l'école, on aura ensuite les moyens de s'offrir des loisirs ; alors les enfants ne peuvent pas avoir conscience de cette importance.Récemment, j'ai épluché les inscriptions sur Copains d'Avant et j'ai trouvé plusieurs de mes anciens élèves qui indiquent ce qu'ils sont devenus. Si je regarde ceux qui ont de bonnes situations dans la vie, ce sont ceux dont les parents avaient le souci de leur réussite en les invitant à travailler régulièrement et ceux qui étaient capables de fournir par eux-mêmes du travail et des efforts...A bientôt sur Accroforum...

Bill 21/08/2006 12:41

Je découvre votre blog aux hassards de mes balades sur la toile. Je partage votre avis sur l'école où j'étais 'en face' pendant de longues années, du primaire au  lycée en tant que déléguée FCPE.Mais même si l'école a des défauts, n'y a-t-il pas aussi de plus en plus un relâchement des parents qui parfois privilégient leurs envies à l'éducation de leurs enfants (on sèche l'école pour partir en WE ou en vacances, ton prof n'est pas bon , cette matière ne sert à rien ... )
Par ailleurs,  nous sommes presque voisines, je suis née à Montauban, m'en suis échappée de longues années (de 16 à 40 ans) et suis revenue il y a sept ans en banlieue roulousaine après 23 ans en Ile de France ...
A bientôt